mardi 19 septembre 2017

Intempérie - Javi Rey - d'après le roman de Jesus Carrasco - éditions Dupuis - 2017

Intempérie - Javi Rey - d'après le roman de Jesus Carrasco - éditions Dupuis - 2017


Dans une Espagne désertique où le soleil et la lumière semblent réduire en poussière la moindre trace de vie, un jeune garçon fuit, sans but. "Il s'éloignait du village, de l'alguazil et de son père. cela lui suffisait". L'alguazil, c'est le représentant de l'ordre lancé à ses trousses entouré de ce qui semble être une meute d'hommes affamés. En chemin, l'enfant rencontrera un vieux berger, peu disert, qui le nourrira, le soignera et lui apprendra certaines règles élémentaires de survie. Malgré le risque encouru, jamais il ne cherchera à savoir le pourquoi de cette chasse à l'homme.

Si le récit prend comme décor l'Espagne rurale, il la désincarne ou plutôt il la réinvente en espace quasi abstrait, au plus près de l'os. Une terre aride, exsangue qui ne porte plus que les stigmates d'une vie passée. Les rares individus qui la peuplent sont devenus des chasseurs en proie à la plus effroyable des bestialités. L'humanité n'y est présente que par la relation qui s'établit progressivement entre le vieil homme et l'enfant. Aux corps boursouflés, amincis, contusionnés répond la délicate mais infime attention portée à la gestuelle des deux fugitifs. Mêlant avec brio la splendeur des couleurs à un graphisme d'une netteté ciselée, Intempérie nous évoque par son récit un autre grand livre de l'année, La terre des fils de Gipi. Tous deux semblent hantés par un même monde déshumanisé, sombrant dans une brutale et terrifiante violence, et dont les victimes seront nos enfants.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire