dimanche 22 janvier 2017

Jérémie - Paul Gillon – éditions Aaapoum – 2017


Jérémie - Paul Gillon – éditions Aaapoum – 2017 
La librairie Aaapoum Bapoum publie en ce début d’année l’intégrale en un volume de la série Jérémie (ex Jérémie dans les îles) parue de 1968 à 1973 dans le journal Pif-Gadget, puis reprise par la suite en quatre tomes aux Humanoïdes associés.

En plus de son élégance évidente, l’édition qui s’offre aujourd’hui à nous a l’immense avantage de se proposer exempte de toute colorisation. Or, quiconque a eu la joie de contempler l’œuvre de Gillon en noir et blanc, sait que c’est là que se mesure l’ampleur de son ambition.

Malgré le classicisme apparent de son travail graphique, renforcé par l’utilisation d’un texte cantonné à des cartouches, laissant craindre un aspect «roman-photo» éloigné de la narration de la bande dessinée, on est vite subjugué par chacune des images qui s’offre à nous : force des compositions, anatomie totalement maîtrisée, virtuosité du trait, mais aussi acceptation de l’imperfection du trait de pinceau et prise en compte du vide comme élément moteur de son vocabulaire plastique.

Chaque case est habitée du désir de Paul Gillon de proposer le «signe» parfait, alliant raffinement, dynamisme, tension et équilibre. Chaque case réussit également la gageure d’appeler la suivante, de nous inviter à nous délecter de l’ensemble de la planche. 

Avec ce livre, Paul Gillon, déjà auteur d’une œuvre conséquente à l’époque, s’initiait au scénario au long cours, et trouvait dans la déambulation de son personnage le pendant évident à son appétit graphique.

Il faut remercier la librairie Aaapoum Bapoum, ainsi que Stéphane Beaujean et Fréderic Poincelet auteurs d’une postface parfaite, de rendre à cet auteur essentiel de la bande dessinée du XXème siècle la place qu’il mérite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire