vendredi 2 septembre 2016

La maison de vos rêves - Martti LINNA - Gaïa éditions - 2016.


 La maison de vos rêves - Martti LINNA -  Gaïa éditions - 2016.


La Finlande revient avec Martti Linna dont le premier roman,    Le royaume des perches , nous avait surpris agréablement On continue d' explorer l'univers symbolique finnois . Par delà toute la tradition culturelle, historique de la Finlande, liée au travail du bois, nous explorons au sens fort du terme ce que devient cette tradition au travers d'une entreprise s'inscrivant dans la mondialisation, qui conçoit des maisons en rondins et exporte ses réalisations dans le monde entier. Dès le début nous sommes entraînés dans un village Potemkine,construit pour attirer les acheteurs, dans un lieu idyllique près d'un lac. Village au nom de l'entreprise, marquée de l'humour de l'auteur: Haliwood. Deux frères dirigent cette entreprise Timo et Mauri Vuoliaisen. A deux reprises quelqu'un a essayé d'éliminer Mauri. Qui en veut à ce jeune chef d'entreprise et pourquoi? Nous retrouvons sur l'enquête l'inspecteur Sudenmaa, séparé de sa femme et toujours en charge de sa fille , adolescente et donc difficile aux yeux de son inspecteur de père :  « ce qui expliquerait. Peut être , pourquoi, le samedi soir, tant de gamins de douze ans sortaient en ville , une bouteille à la main et que des filles à peine pubères essayaient de se donner des allures de femmes fatales. La faute à l'effet de serre et au réchauffement climatique qui avaient changé les êtres humains en fruits. Arrivés à maturité, ils n'évoluaient plus. »
Dès le début de l'enquête, on comprend que Sudenmaa se méfie de l'aspect accueillant et chaleureux de cette entreprise qui fidèle aux critères en cours de management évalue et contrôle le moindre geste de ses employés : Le planton à l'entrée : « il devait, se sentir comme Saint Pierre si on avait organisé simultanément une journée portes ouvertes et une Happy hour au paradis. »...même le logo de l'entreprise mérite une réflexion acerbe :  «  C'était à cette fin que les entreprises investissaient des sommes faramineuses dans des gribouillages et autres barbouillages baptisés logos. Pour inciter les gens à convoiter ce qu'ils ne possédaient pas encore. »
Martti Linna au travers d'un récit critique , et plein d'humour , touchant le comportement de ses contemporains, nous conduit à regarder derrière l'apparence policée du monde du travail pour découvrir la misère psychologique et les comportements obscènes qui s'y cachent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire