lundi 21 mars 2016

Maria a 20 ans - Maria Gallardo et Miguel Gallardo - (traduction Alejandra Carrasco) éditions Rackham - 2016.

Maria a 20 ans - Maria Gallardo et Miguel Gallardo - (traduction Alejandra Carrasco) éditions Rackham - 2016.

Au début de Maria et moi, le précédent opus parus en 2010 en France, on lisait cette simple phrase "Maria a douze ans, un sourire communicatif, un sens de l'humour particulier et elle est autiste". L'auteur nous offrait avec pudeur et émotion un de ces livres que l'on aime à relire. Maria et Miguel Gallardo reviennent avec Maria a 20 ans publié par les indispensables éditions Rackham. On retrouve dans ce livre toute la beauté de son prédécesseur: à la fois narration de ce qu'est l'autisme de Maria au quotidien, mais aussi comment s'invente par le dessin une relation à l'image devenue essentielle pour les deux protagonistes. La grande nouveauté, à part le fait que Maria est une jeune femme, est que désormais elle s'est mise à dessiner. "Cela lui a donné de l'autonomie, elle dépend moins de moi pour dresser ses listes et le dessin lui sert à s'exprimer et à délimiter les choses qu'elle aime et qui occupent son esprit" analyse Miguel Gallardo. On est captivé par cet ouvrage qui sous une allure modeste et légère nous raconte des combats et des peurs d'un quotidien où rien n'est jamais acquis. Le regard des autres, l'enlisement soudain de Maria ne cessent d'émailler ce chemin."Nous allons affronter une autre étape. Ce futur qui pensions-nous n'arriverait jamais est arrivé. C'est le présent...Il n'y a pas de lumière au bout du tunnel (...)Seulement quelques haltes agréables où s'arrêter parfois." Et si l'amour y apparaît comme l'unique vecteur, une question reste en suspend à la fin du livre et ne cesse de nous émouvoir et de nous interpeller:"qui veillera sur elle quand May et moi ne serons plus là".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire