mardi 17 février 2015

Les coqs cubains chantent à minuit – Tierno Monénembo – éditions du Seuil – 2015.


Les coqs cubains chantent à minuit – Tierno Monénembo – éditions du Seuil – 2015.


Ce nouvel ouvrage de Tierno Monénembo, succédant au très réussi Le terroriste noir, se révèle une errance captivante dans l'histoire et les mythes attachés à Cuba. Évoquant les relations entre la Guinée et l’île, l'auteur se plaît à entremêler ses fils narratifs avec grâce et délicatesse. Véritable hymne au brassage et à la force du récit, l'écriture de Tierno Monénembo y révèle toute sa force poétique.
«A Cuba, l'histoire était alors intime, artisanale, bucolique, aussi bonne à humer que la mariposa, aussi soyeuse et réversible qu'un gant de soie. A ce moment-là, El Palenque, cela valait vraiment la peine de naître.
A ce moment-là, il était permis de rêver.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire