mardi 2 septembre 2014

L'été des noyés – John Burnside – éditions Métailié – 2014.


L'été des noyés – John Burnside – éditions Métailié – 2014.


Liv et sa mère vivent retirées sur une île de la Norvège. Lorsque de jeunes gens disparaissent successivement par noyade, c'est tout l'équilibre inventé autour de ces deux protagonistes qui s'en retrouve bouleversé.

John Burnside, déjà auteur des inoubliables Une vie nulle part, Scintillation ou Un mensonge sur mon père, nous offre sans doute à la fois son roman le plus envoûtant et le plus accessible.

A travers le portrait de cette jeune fille, Liv, et de sa mère artiste peintre, mais également nombre de personnages aussi attachants que mystérieux, il parvient à inventer un roman monde s'imprégnant à la fois du goût de la littérature, de l'art et des légendes de ses personnages. Captivant, touchant et d'une inventivité sans cesse renouvelée, L'été des noyés émerveille par sa langue. Les phrases, que l'on se surprend parfois à lire à haute voix, sont d'une beauté et d'une richesse qui ne peuvent que laisser admiratif. On est subjugué par la force contenue dans chacun des écrits de John Burnside.

«Je ne gardais aucun souvenir de Mère me lisant des livres pour enfants, à l'exception de classiques anglais comme Lewis Carroll et les romans de Noël de Dickens. Quand elle lisait en norvégien, elle choisissait toujours des histoires pour grandes personnes, récits de Vikings, mythes grecs, légendes, tirés de sa propre bibliothèque. Elle ne m'avait jamais lu de bonnes vieilles poésies parlant des mères et de leurs petits.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire