mercredi 4 septembre 2013

Le transperceneige - édition intégrale - Lob et Rochette - (1984/1999/2000) et 2013 pour l'édition intégrale.


Le transperceneige - édition intégrale - Lob et Rochette - (1984/1999/2000) et 2013 pour l'édition intégrale.


  Le transperceneige est ce que l'on peut appeler, sans risque d'exagération, un "classique" de la bande dessinée. Débuté au milieu des années 70, le projet sera dans un premier temps suspendu suite au décès de l'hyper talentueux Alexis. Il renaîtra en 1983 sous le pinceau de Rochette à qui l'on doit entre autres Edmond le cochon ou plus récemment Himalaya vaudou (avec Fred Bernard au scénario). En 1999 et 2000 sortirent deux albums dans "l'univers" de ce titre inaugural. La sortie d'un film américano-sud coréen-français, réalisé par Bong Joon-ho (réalisateur du très beau -et très humide- The host) est l'occasion pour les éditions Casterman de se pencher à nouveau sur leur catalogue et de nous proposer une très belle intégrale des trois volumes de ce Transperceneige.
Le Transperceneige, c'est un monde détruit (le notre) dans lequel roule sans jamais s'arrêter un train qui contient ce qui reste d'individus. C'est médusé que l'on avance de la queue du train jusqu'à sa locomotive, passant de wagons en wagons, accompagné ente autres des personnages de Proloff et d'Adeline Belleau. Sous nos yeux se réinvente une micro-société faite de hiérarchie, d'exploitation et de lutte de pouvoirs. Rochette et Lob, puis Benjamin Legrand, nous offrent un univers sombre, tendu, dans lequel semble ne surnager aucune lueur d'espoir. Précédés d'autres albums ou séries de qualités s'appuyant sur un univers "post-cataclysmique" (on pense à Jeremiah d'Hermann ou Simon du fleuve d'Auclair ...), l'album Le Transperceneige se révèle une des œuvres les plus marquantes, belle et désespérée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire