lundi 1 avril 2013

La promo 49 – Don Carpenter – éditions Cambourakis – 1985 / 2013.


La promo 49 – Don Carpenter – éditions Cambourakis – 1985 / 2013.





En cette année 1949, les étudiants s'apprêtent à vivre leurs derniers moments de lycéens. Après les examens, chacun connaîtra une nouvelle existence qui sera universitaire, militaire ou autre. Ce qui est certain, c'est qu'elle se déroulera majoritairement dans une autre ville et avec d'autres amitiés. La promo 49 nous raconte ce moment charnière où la vie d'adolescent bascule vers l'âge dit « adulte ».
Les éditions Cambourakis nous avaient éblouis l'an dernier avec la publication de l'immense Sale temps pour les braves (1956). On y découvrait un grand romancier américain, à l'écriture rugueuse et ample. Etait-il l'homme d'un seul roman ?
Aujourd'hui sort La promo 49, toujours aux éditions Cambourakis : roman court (137 pages) découpé en de nombreux chapitres, ou plutôt séquences, qui se complètent l'une l'autre. Dès les premières pages, on est séduit par le ton de la narration, on a de l'empathie pour ces lycéens. On s'immerge dans ces portraits qui s'enchaînent de façon a priori désordonnée, mais qui au final dressent un instantané de cette promotion 49 d'une grande complexité. Chacun des protagonistes y acquiert une véritable autonomie, passant de sujet principal à secondaire selon les chapitres. Tous nous deviennent familier et parviennent à nous émouvoir. Aucun n'est exempt de défaut, chacun vit cette fin d'adolescence comme un moment d'ouverture de « possibles », mais également comme un instant de grande souffrance.
Le roman possède une parenté avec Elephant, le film de Gus Van Sant de 2003, non pas dans la tragédie qu'il racontait, mais dans la construction chorale du récit, et dans sa description passionnante de cet entre-deux-âges. Pour qui se souvient du film, un des personnages fait irrémédiablement penser à un bouleversant chapitre du livre intitulé Alice Quelquechose, chapitre de seulement une page à la beauté éblouissante, qui montre tout l'art de la concision et de l'émotion dont est capable Don Carpenter.
La promo 49 se révèle un véritable joyau à la beauté diffuse, et dont chaque page semble traversée d'un sentiment de vérité. Jamais rien n'y est surjoué ou artificiel. Don Carpenter n'est pas l'auteur d'un unique roman. Don Carpenter fait partie de ces auteurs capables d'accompagner votre vie, de vous parler de votre existence, mais également de vous émouvoir de celle des autres. On ne peut qu'être reconnaissant envers les éditions Cambourakis de nous permettre de poursuivre cette découverte.

« Ils burent et roulèrent jusqu'à ce que quelqu'un suggère d'aller voir le coucher de soleil sur Rocky Butte, et quand il fut pleinement visible et que tous furent tristes et soûls, puis plus malheureux du tout, ils «échangèrent des poignées de main formelles, se dirent au revoir, remontèrent en voiture et chacun rentra chez soi. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire