jeudi 14 février 2013

Frederick Exley – A l'épreuve de la faim – Journal d'une île froide – éditions Monsieur Toussaint Louverture – 2013.


Frederick Exley – A l'épreuve de la faim – Journal d'une île froide – éditions Monsieur Toussaint Louverture – 2013.




Frederick Exley est l'auteur d'un magistral roman considéré comme un classique de la littérature américaine : Le dernier stade de la soif (1968). Son second roman, Journal d'une île froide, sorti en 1975, est publié aujourd'hui aux éditions Monsieur Toussaint Louverture. Exley est souvent décrit comme l'homme d'un premier et unique roman. Force est d'admettre que dès les premières pages, on retrouve tout ce qui fait la force de l'écrivain : humour, dérision, foi en l'écriture, sens de la formule... Pourtant, quelque chose est nouveau ici : sous les dérives alcoolisées, sous les mésaventures sexuelles, sous cette insoumission constante -qui pourrait nous l'approcher d'un Bukowski- pointe une véritable émotion. Car plus qu'un roman d'errance, A l'épreuve de la faim – Journal d'une île froide, est un bouleversant ouvrage sur un livre qui ne se fait pas, qui aborde de nombreuses pistes, s'égare, se recentre, parle de lui même (de nombreuses fois, l'auteur parle du manuscrit de son livre qui n'avance pas), interroge, épouse la vie, mais ne parvient pas à prendre forme. Ce sont tous ces défauts d'un livre qui lutte pour exister, obligeant l'auteur à se mettre à nu, qui rendent le second livre d' Exley essentiel, unique.


«  - Votre véritable vie littéraire, lançai-je, commencera le jour où vous accepterez que l'exclusion, le chaos, la solitude, le travail, et le travail et le travail sont les conditions sine qua non de l'écriture ; »
(…) Et c'était un homme qui avait compris trop tard ces choses -après que l'alcool, les rêves idiots et les déceptions de la vie aient sapé l'élan ambitieux de sa jeunesse- qui leur demandait d'accepter ces paroles. » 

1 commentaire:

  1. Le livre d'Exley est fascinant. Sur le même sujet, je vois renvoie au Blog : http://ecrirelafaim.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer