lundi 19 novembre 2012

Dali par Baudoin- Edmond Baudoin- éditions Dupuis- 2012

Dali par Baudoin- Edmond Baudoin- éditions Dupuis- 2012


Publié à l'occasion de la rétrospective consacrée à Dali au centre Pompidou du 21/11/2012 au 25/03/2013, Dali par Baudoin révèle une nouvelle fois l'extrême singularité du travail de l'auteur de Couma Aco ou Piero. Qui peut se prévaloir de réaliser un album de bande dessinée contant la vie d'un tel monument de la peinture sans se faire manger par son sujet ? Baudoin y parvient avec maestria. Il paraît imprégné par son sujet, par tout par ce qui le fascine dans son sujet : les obsessions, les images fortes, le fait de porter le prénom d'un frère mort... La première phrase de l'album est « Qui était ce type? » Baudoin s'interroge et tout l'album va tourner autour de cette interrogation, sans jamais y répondre. Il est évident que Dali est parfois loin de lui, picturalement et idéologiquement, pour autant il travaille son sujet, il le malaxe, le rend vivant. Son graphisme s'adapte à son propos, sans jamais singer les toiles du « maître ». Les images emblématiques sont bien là (béquille, œuf, rhinocéros...) mais tout également interroge les albums antérieurs de Baudoin (le crâne s'ouvrant vers l'imaginaire depuis Le premier Voyage...). Même l'irruption de la couleur, qui est motif de réflexion pour ce maître du noir et blanc, fait sens, en tout cas fait émotion car Gala surgit dans la vie de Dali en même temps que la couleur fait intrusion dans l'album. Depuis au moins l'Arleri, Baudoin utilise la couleur comme personne : elle est jet, intrusion, apparition.
Dali par Baudoin est un album fascinant par son sujet mais aussi par son auteur. Ce dernier ne s'y met jamais en avant – une forme d'humilité – tout en y étant dans le moindre détail, preuve d'une singularité artistique. Dupuis ne s'y est pas trompé en intitulant l'album : Dali par Baudoin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire