vendredi 10 octobre 2014

Deep winter – Samuel W. Gailey – éditions Gallmeister – 2014.


Deep winter – Samuel W. Gailey – éditions Gallmeister – 2014.


Dans la petite ville de Wyalusing en Pennsylvanie, un crime a lieu sur la personne de Mindy, une serveuse, dont le corps sans vie est retrouvé en présence de Danny, simple d'esprit qui ne cachait pas son affection envers la défunte. Dans cette ville où chacun se connaît, où nombreux sont ceux qui dissimulent leur faiblesse par l'absorption d'alcool et où tout individu possède une arme dans sa voiture et au moins six dans son domicile, ce meurtre devient vite prétexte à toutes les effusions.
C'est avec une écriture simple mais efficace que Samuel W. Gailey nous dresse un portrait d'une noirceur insondable de la ville de Wyalusing. Chacun des personnages y semble partagé entre le poids d'une vie gâchée et l'impossibilité d'envisager un quelconque avenir. Nombreux semblent ne pouvoir survivre que par l'assoupissement provoqué par l'alcool. C'est cette ambiance pesante et anesthésiée qui fait toute la valeur de Deep winter.

«-Wyalusing? On dirait un nom de péquenot. C'est où, putain?
-C'est à une cinquantaine de kilomètres au sud-est. Tu vois où est Wysox?
-Ouais, je connais le coin.
-Eh bien, Wysox, c'est la dernière ville équipée de lampadaires avant d'arriver à Wyalusing.
-Bon sang, dit-il encore.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire