mercredi 10 septembre 2014

L'île du Point Némo – Jean-Marie Blas De Roblès – éditions Zulma – 2014.


L'île du Point Némo – Jean-Marie Blas De Roblès – éditions Zulma – 2014.


Sur une intrigue digne d'un roman de Maurice Leblanc ou de Sax Rohmer – le vol d'un diamant et la course poursuite qui s'ensuit- Jean-Marie Blas De Roblès nous offre une œuvre de pur plaisir dont le véritable sujet est la littérature et les territoires qu'elle invente.
Dès l'ouverture du roman, l'auteur pratique la mise en abyme nous faisant passer de la description d'une scène de bataille ,au côté des troupes d'Alexandre le Grand, au vocabulaire riche et sonore digne du Salammbô de Flaubert à une simple mise en scène faite de soldats en plomb dans un confortable bureau aux fortes odeurs de Baker Street.
C'est par ces trouvailles incessantes, que le roman se révèle fascinant tant il nous offre des possibles de littérature: de la narration des lecteurs officiant dans les fabriques de cigares à Cuba, en passant par l'évocation du Point Némo, ce point de l'océan le plus éloigné de toute terre émergée, à l'extraordinaire description du Barnum's American Museum… Le roman se révèle une caisse de résonance inouïe offerte à l'imaginaire qu'invente la littérature...mais aussi le réel.

«Que la réalité dépasse parfois la fiction, c'était une chose bien connue, mais que la fiction puisse modifier le réel aussi directement, c'est ce que les gens de la fabrique José Lovera apprirent le jour suivant par la bouche du lecteur (…).» 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire