jeudi 13 février 2014

Top réalité – Donald Westlake – éditions Rivages – 2014 (2009).



Top réalité – Donald Westlake – éditions Rivages – 2014 (2009).




Un nouveau Dortmunder dans lequel Donald Westlake (1933/2008) prouvait une fois de plus qu'il était un auteur toujours en prise avec le monde qui l'entourait. En 1997, avec Le Couperet, il nous avait offert un grand roman noir sur la société capitaliste et sur la nécessité d'être toujours plus efficace afin de rester compétitif quelque soient les moyens pour parvenir à nos fins. Ici, Westlake s'intéresse à la télé réalité et à cette volonté des chaînes de télévision de scénariser le banal quotidien d'individus afin d'en faire un spectacle. Afin de relancer ses audiences, une chaîne de télévision a alors l'idée de montrer ce qui n'a jamais été montré jusqu'alors : la préparation puis la réalisation d'un braquage. Ils proposent à Dortmunder et son équipe, contre salaire, de les filmer en train de commettre leur forfait. Bien évidemment comme dans toute la série des Dortmunder, initiée en 1970, ce simple synopsis sera loin d'être respecté à la lettre.
Donald Westlake publiait des romans depuis 1960. Épousant tous les genres du roman noir, des plus sombres aux plus humoristiques, chacun de ses romans – même les plus anecdotiques- dévoilent une apparente facilité d'écriture et un sens des dialogues qui ne peuvent que laisser admiratif. Ce quinzième opus des Dortmunder ne déroge pas à la règle et s'il n'est pas un sommet de l’œuvre du grand auteur, il n'en est pas moins un vrai bon moment de lecture fortement recommandable.

«Tu sais quelle impression ça me fait? demanda Dortmunder.
-Non, répondit Kelp qui semblait intéressé. Laquelle?
-D'être un de ces types qui tournent dans une autobiographie qui n'est pas la leur.» Il montra la table, les chaises, les murs. «Nous n'avons rien fait et c'est déjà un mensonge.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire