lundi 20 janvier 2014

Réparer les vivants – Maylis de Kerangal – éditions Verticales – 2013.


Réparer les vivants – Maylis de Kerangal – éditions Verticales – 2013.


Réparer les vivants est l'histoire d'une transplantation cardiaque, de l'accident dont est victime un jeune homme à la possibilité qui s'offre à une personne malade de recevoir enfin le précieux organe qui lui permettra de vivre.
Le roman commence par une douleur intense, celle des parents à qui on annonce la mort assurée de leur fils et la possibilité qui s'offre à eux de permettre de retirer les organes de ce fils à l'apparence encore vivante afin de sauver d'autres vies en attente. La douleur est évoquée avec force et retenue dans des passages véritablement déchirants. Pour autant, Maylis de Kerangal nous fait circuler d'une histoire à une autre, des parents aux membres du service hospitalier, de la victime à celui qui sera «réparé»... La circulation est là sans cesse, révélant l'énergie insensée déployée par l'ensemble des protagonistes. Pour les parents, le temps s'écroule, les instants sont d'une intensité insondable, mais pour les chirurgiens, les infirmières, les patients en attente, chaque heure est d'une importance vitale. C'est dans l'évocation de ce bouleversement de notre rapport au temps que le texte révèle toute sa beauté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire