lundi 1 octobre 2012

Pike – Benjamin Whitmer – éditions Gallmeister – 2012.


Pike – Benjamin Whitmer – éditions Gallmeister – 2012.

Pike, ex-homme de main, est de retour dans sa ville natale. L’homme a changé. Il est désormais prêt à vivre de petits boulots et à ne plus s’écarter du droit chemin. Sauf que sa fille, qu’il n ‘a pas vue depuis des années, meurt des suites d’une overdose, laissant une enfant de douze ans derrière elle. S’engage alors une quête, de squats en lieux de prostitution, dans le seul but de comprendre ce qui est réellement arrivé à Sarah. Pike est un grand roman noir au style concis et acéré. Le livre de 230 pages se découpe en 75 chapitres coups de poings. L’auteur ne s’encombre pas de détails. Il avance dans une langue crue, directe, mais dont les tournures ne cessent d’imposer l’admiration. Des phrases extraites des chapitres sont indiquées en exergue de ceux-ci, et on se prend à attendre de les lire dans leur contexte afin d’en apprécier toute la force et l’humour. Un véritable florilège dont voici quelques extraits:
-Chapitre 36 ~Il a toute la panoplie de la virilité, sauf les parties importantes ~
-Chapitre  55 ~Son tabassage lui a volé le contrôle de ses entrailles~
-Chapitre 68 ~La bouche comme une tache de sang sur le blanc de sa peau~
Un gigantesque auteur de roman noir est né, entre Pélécanos et Edward Bunker. Son nom mérite autant de marquer vos esprits que celui de Pike: Benjamin Whitmer.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire